?à quoi rêvent les robots

Au commencement l'outil prolongeait la main de l'homme
. Puis il devint machine
Celle ci est maintenant envahissante au point de devenir prothèse
Notre époque est celle où la machine menace de dépasser l'humain
Les robots et machines à intelligence embarquée deviennent l'avenir inéluctable
Du rang d'esclave moderne ils passent à celui de maître potentiel
La manipulation de leur imaginaire est indispensable à leur domestication
Leur réconciliation avec le romantisme de la machine est la solution à leur collaboration avec la sensibilité de l'humain

 Le Laboratoire EURopéen de Robotique Emotive

Depuis l'avènement de l'ère industrielle, le caractère de l'homme moderne tend à devenir non émotif, productif et secondaire, selon les critères de la caractérologie de Le Senne. À l'image de l'homme d'action froid, efficace et terriblement intelligent. Si on analyse avec ces critères le fonctionnement d'une machine, même basique, une brouette par exemple, celle-ci est intrinsèquement non émotive, productive et secondaire.

On peut donc affirmer, sans crainte d’être contredit, que dans cette évolution l'idéal de l'homme moderne est une machine. Ce constat est à la base de la vocation du Laboratoire EURopéen de Robotique Émotive

L’objectif du L.EUR.R.E. est d'inverser ce processus en rapprochant la machine de l'humain afin de tenter de preserver une part d'humanité dans l'humain

émotion artificielle

la poésie allant plus vite que la science
Le laboratoire européen de robotique émotive
 s'est fixé pour objectif premier la recherche de
l'émotion artificielle